Comment commencer cet article… J’ai tellement de choses qui me viennent en tête et qui finissent par se brouiller et s’évaporer.

Car oui, dans quelques jours, je quitterai mon poste de travail. Et je vous avoue, très franchement, que la suite me fait hyper peur. C’est un énorme changement. Imaginez-vous, je me lance dans l’entrepreneuriat !

 

A La Lib mais pas que…

Il y a 5 ans, presque jour pour jour, je commençais avec excitation et fébrilité, ce nouveau job à La Liberté (quotidien suisse romand pour celles qui viennent d’un peu plus loin.. ). Heureuse qu’on me fasse enfin confiance. Heureuse de revenir dans la région fribourgeoise après 1 an et demi à Genève. Et de vous à moi, Genève, plus jamais !!

J’ai aimé ce travail. Et puis, il y a eu des hauts et des bas. Mais aussi le Glucose festival, mes enfants et toujours quelque chose pour trouver une excuse pour ne pas aller au bout des choses et repousser l’échéance.
Et pourquoi faire. On est bien dans sa zone de confort ! On se plaint mais on ne change pas. Les jours passent et rien ne bouge. D’ailleurs, on se perd dans cet océan de néant.

J’ai essayé de créer mon univers, mon monde, avec Nana Rose. Mais je n’ai pas pu, peut-être pas osé, me mettre plus en avant et faire tourner mon affaire. Encore une fois, il y a toujours une autre chose à faire.

En effet, jusqu’à l’année dernière, le festival me prenait énormément de temps, presque un 30-40%. Des heures, des jours, des nuits blanches, et beaucoup de cheveux blancs (oui, oui, je vous assure !). Et quand tout s’est arrêté, je me suis dit que j’aurais enfin du temps pour avancer. C’était sans compter sur un énorme black-out !

Un matin tu te lèves, et tu n’as plus envie. Ton ordi te dégoûte ! Le simple fait de t’asseoir sur ta chaise de bureau te répugne. Voilà ce qui m’est arrivé après avoir donné plus que de raison pour ce festival que j’aimais d’amour. Trop ! C’était trop ! Il ne fallait surtout pas me demander de faire quoi que ce soit derrière un écran.

Ça m’a pris des mois pour recommencer à aimer et à retrouver la flamme. C’était long et douloureux. J’ai perdu confiance en moi. Est-ce que j’étais vraiment faite pour ce genre de travail.

Je crois que je suis une pro en remise en question. 😜

 

Réapprendre

Après ce long passage à vide, certains automatismes sont revenus. La recherche des belles choses, des tendances, des couleurs, des formes… Et quel soulagement de voir que ça me plaisait toujours !

Malgré quelques galères, j’ai pu sortir une nouvelle édition du journal du village. La création du faire-part pour ma puce m’a aussi remis en selle.

Mais surtout, on est venu me trouver pour créer une marque de décorations murales. Les idées fusent ! Et là ce n’est plus une étincelle mais un feu de joie qui s’est rallumé. Et KAJAA est né.

La création des modèles, le site internet, les cartes de visites, les brochures et j’en passe. Comme ça fait du bien de faire partie de ce projet, de rencontrer des gens et d’avoir leur retour sur mon travail. Et le plus gros déclic a été les marchés auxquels nous avons participés. Revoir du monde et sortir de mon bureau, comme ça m’a fait du bien! Sortir de sa coquille et se lancer! Quel bonheur!

 

Et maintenant !?

Et me voilà de retour après mon congé maternité, un nouveau contrat dans les mains. Car oui, la direction a décidé de changer mes horaires et me propose de signer ce papier ou… rien. #aurevoir

Ceux-ci ne sont vraiment pas en ligne avec ma vie de maman. Je finis donc mon contrat au 31 août prochain.

Je vois cette fin de contrat comme le bon moment pour me lancer. Serait-ce un signe du destin? On ne le saura jamais mais j’aime à le croire.

En faisant le tour de mes compétences, et avec le recul, je me rends compte que j’ai accompli pas mal de choses. Il est temps pour moi de faire ce que j’aime! #enfin

 

la suite

Mais tu vas faire quoi?

Depuis que j’ai annoncé la fin de mon contrat à La Liberté, la question que j’entends le plus souvent c’est « Mais tu cherches autre chose? » Et ma réponse est toujours la même… Non!

Comme expliqué un peu plus haut, nous avons lancé notre marque de décorations murales en acier au début de l’année. Maintenant, nous souhaitons avoir de la visibilité et développer cette marque. Voici une partie de ce qui m’attend après les vacances. Je me réjouis vraiment de pouvoir faire avancer ce joli projet.

Ensuite, j’ai toujours un pied dans le webdesign. Je remercie d’ailleurs les personnes qui me font confiance et ont mis leur site internet entre mes mains!
Je vais continuer à développer de jolis sites web et à faire des photos/shootings pour les alimenter.

De plus, la deuxième édition du Riazois est également sous ma responsabilité. Encore un gros morceau de mise en page! Et j’adore ça!

Et comme si ça n’était pas encore assez, j’ai décidé de suivre la petite voix qui est en moi et que je n’ai pas toujours écouté, par peur de l’inconnu, par manque de confiance en moi.

J’ai commencé une formation d’architecte/designer d’intérieur. Depuis des années, depuis l’adolescence en fait, c’est un métier qui m’attire et me parle énormément. J’avais d’ailleurs fait plusieurs stages de décoratrice avant de choisir, par la force des choses, le métier d’opticienne.

Ceux qui me connaissent savent à quel point cet univers m’inspire. J’espère que cette petite voix aura raison! Réponse dans 3 ans…

Bien sûr, je vais continuer les ateliers de tissage avec Les Loges du Chic. Et peut-être d’autres ateliers viendront s’ajouter au tableau!

Et pour chapeauter tout cela, je fais maintenant partie d’un réseau de femmes entrepreneures, les Genuine Women. Mais je vous en parlerai dans un article dédié après les vacances!

Voilà qui va m’occuper pendant un moment! Toutefois, si vous avez besoin de quoi que ce soit dans ces domaines: web, print, déco, diy, expo, … n’hésitez pas à me contacter! Je suis ouverte à toute demande, proposition…!

Bien sûr, le côté moins drôle et très administratif de la chose n’est pas encore abouti.. mais on y travaille! Je vous raconterai tout ça dans mes prochains articles!

Vous en pensez quoi de tout ça? Je suis folle de me lancer?

Laissez-moi un petit commentaire…

Bisous, bisous
💋
Nana